Etude publiée par Pro Familia Suisse sur la conciliation parue le 23 mai 2019

Nous relayons ci-après la présentation de l’étude publiée sur le site de Pro Familia Suisse le 23 mai 2019.

“Notre société connaît d’importantes transformations, à la fois économiques mais aussi sociales. Le taux d’activité des femmes atteint aujourd’hui 80%. Majoritairement, celles-ci travaillent à temps partiel – souvent à un taux relativement bas. En effet, les chiffres de l’Office fédéral de la statistique nous indiquent que plus du 50% des femmes ayant des enfants de moins de 12 ans travaillent soit à moins de 50% (environ 32%) soit pas du tout (env. 18%). Paradoxalement, on trouve autant de filles sur les bancs des Hautes écoles que de garçons ! Le taux de divorce a explosé ces dernières décennies et prétérite principalement les femmes qui ont « quitté » le marché du travail. Les conséquences sont perceptibles en terme de salaire lorsqu’il s’agit de reprendre une activité professionnelle, mais aussi en terme de postes à responsabilités qui leur échappent dans la plupart des cas et au moment de la retraite puisque les femmes sont à nouveau prétéritées, principalement au niveau du 2e pilier.

Existe-il des incitations pour une femme ayant un enfant en bas âge et travaillant à temps partiel à augmenter son taux d’activité ? Nous répondrions a priori par la négative, pour diverses raisons, telles que le taux d’imposition fiscale très progressif, le manque de structures d’accueil, les contributions importantes versées les familles pour financer ces structures, ou encore les stéréotypes fortement ancrés dans les mentalités (une mère s’occupe prioritairement de ses enfants alors que l’homme pourvoit à l’entretien du ménage). Cependant tout cela reste dans le domaine des hypothèses tant que celles-ci n’ont pas été confirmées par un sérieux travail de recherche. N’oublions pas, dans ces conclusions, l’importance que revêt la socialisation des petits enfants et les bénéfices futurs (à la fois économiques et sociaux) que peut en tirer la société. […] ”

L’étude et un résumé se téléchargent en cliquant ici !

Photo d’illustration – copyright : Pro Familia Suisse